Ce mardi 7 mai 2019, le ministre en charge de l’Aménagement du Territoire a signé l’arrêté refusant le permis unique du projet COMFORT ENERGY qui prévoyait d’installer des réserves d’hydrocarbures à Seilles, à proximité du pont reliant Andenne à Seilles.

Le groupe AD&N est heureux d’apprendre cette décision ministérielle qui clôture définitivement ce dossier. Le projet COMFORT ENERGY posait effectivement plusieurs problèmes épineux pour Andenne et ses habitants, tels que la localisation du site (SEVESO) à proximité du centre-ville, la dangerosité des substances manipulées (hydrocarbures), la préservation du cadre de vie et de l’environnement, l’intégration paysagère du projet,…  La société COMFORT ENERGY, après avoir déposé un second projet (suite à un premier refus ministériel) avait annoncé d’elle-même qu’elle comptait abandonner son projet andennais face aux nombreux problèmes que soulevait celui-ci.

« Force est de reconnaitre que la localisation du projet COMFORT ENERGY n’était pas pertinente du tout. »

Si nous avons encore besoin d’énergie fossile, force est de reconnaitre que la localisation du projet n’était pas pertinente du tout.

Des élus du groupe AD&N étaient déjà intervenus au Conseil communal sur ce dossier lors de la précédente législature en demandant que tous les éléments problématiques de ce projet soient consignés et pris en compte dans l’analyse du dossier.

Par ailleurs, afin d’éviter de nouveaux scénarios du même type à Andenne, le groupe AD&N souhaite que la Ville initie une réflexion quant à l’affectation du sol. La zone concernée qui est actuellement en « zone économique et industrielle », devrait certainement être modifiée au Plan de secteur en « zone économique mixte », « zone d’habitat » ou « zone de Services publics et équipements communautaires ».

À réfléchir sur la base légale (CoDT) et avec l’ensemble des riverains… Et peut-être via la nouvelle Commission communale de l’Aménagement qui vient d’être créée !

« Le groupe AD&N souhaite que la Ville initie une réflexion quant à l’affectation du sol. »

0