En mars 2020, nous vous interpellions pour une meilleure localisation du marché, en juin lors du Conseil communal nous vous demandions des précisions quant au déplacement du marché sur la Place du Chapitre. Depuis juillet, le marché est situé à nouveau sur la Place des Tilleuls, avec entrée et sortie ainsi qu’un sens de circulation comme cela est préconisé par le CNS. Le marché, c’est le rendez-vous de nombreux Andennais, il nous semble donc important que celui-ci reste un lieu convivial où se développe la vie sociale malgré la situation actuelle.

J’ai bien évidemment pris connaissance du courrier distribué lors du marché de ce vendredi 4 septembre. Il était nécessaire de communiquer afin de clarifier la situation et de répondre à certaines interrogations des marchands et des citoyens. Néanmoins, je pense que ce courrier aurait pu être distribué plus largement ou via les divers canaux de communication à disposition de la Ville afin de rassurer les citoyens et les inciter à venir au marché dans un climat serein.

Cependant, nous avons constaté quelques soucis et il nous semble que certaines questions restent encore en suspens et méritent des réponses plus complètes.

En effet, la délimitation du marché actuel pose problème à certains commerçants de la place, limitant ainsi l’accès à la terrasse ou à l’espace de vente puisqu’il y a des barrières. De plus, les marchands doivent impérativement placer une bâche sous leur étal. Si c’est pour préserver le nouveau revêtement, pourquoi celui-ci n’a-t-il pas été choisi en sachant qu’il y aurait des marchands en l’endroit ? Dès lors certains marchands ont été sanctionnés pour ne pas avoir respecté cela. Les bâches à poser sont-elles installées et fournies par la Ville ou les marchands doivent-ils s’équiper ? Si nous pouvons comprendre qu’il faille protéger ce nouveau revêtement, il nous semble qu’il est destiné à être fonctionnel et à « vivre ».
À l’avenir, les mesures de protection ne devront-elles pas être assouplies ?
De plus, l’organisation et la configuration actuelle du marché semblent être de nouveau une entrave pour les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite, avez-vous des solutions pour ces citoyens afin qu’ils puissent venir au marché de manière aisée et sans trop de contraintes ?

Le respect du port du masque est une chose mais est-il normal de sanctionner les marchands dès lors qu’ils doivent boire ou manger pendant toute la durée du marché, ne pourrait-on pas adapter ce genre de mesures, peut-être en permettant un accès à un espace dédié pour les marchands qui souhaitent prendre une pause ?

Etes-vous en mesure de nous donner les statistiques de fréquentation : marchands et acheteurs. Si oui, avez-vous réalisé une étude plus qualitative sur les raisons de la baisse de fréquentation ?

Ne peut-on pas proposer des mesures d’encouragement pour faire revenir les marchands et les visiteurs ? Afin de mettre davantage de marchands sur le marché, ne serait-il pas possible d’en placer certains dans la Promenade des Ours, comme nous vous l’avions déjà proposé, en délimitant la zone et en utilisant aussi ce système de bâches afin de préserver le revêtement comme on le fait à présent aussi pour la Place des Tilleuls ?
Ne faudrait-il pas envisager, à l’instar d’autres villes, d’exempter les marchands de la taxe jusqu’en décembre par exemple ?
Si les marchands délaissent le marché du vendredi, ce sont tous les commerçants du centre qui seront impactés et cette situation est dommageable quand on sait les efforts qu’ils fournissent pour dynamiser le centre-ville et les difficultés qu’ils rencontrent à cause de cette crise.

Je vous remercie pour les réponses que vous nous apporterez.

Caroline Lomba

Interpellation déposée au conseil communal du 14 septembre 2020.

Caroline Lomba
Conseillère communale

0Shares
0