L’église de LANDENNE : quelles sont les options pour sauver un monument du XVIIe siècle associé à l’Histoire de notre commune

L’église de LANDENNE ne constitue pas un sujet inédit au sein de notre Conseil communal. Ce monument historique jadis immortalisé par le célèbre dessinateur Remacle LELOUP dans les Délices du pays de LIEGE (1738-1744) n’a pas seulement fait couler de l’encre sur les lithographies. Nous l’avons à plusieurs reprises évoqué en termes de chiffres et de lettres. Les chiffres sont ceux du budget de restauration, évidemment élevés. Il est inutile de les exhumer. Ils ne valent plus rien, même si les estimations qui datent de quelques années étaient associées à une promesse ferme de subsides du département du patrimoine, aujourd’hui l’AWAP. Le Collège communal a pris l’option de ne pas adopter une stratégie de rénovation et de réaffectation du site, au moment où il l’aurait fallu. Ce n’est pas seulement une critique, c’est un fait.

Nous l’avons compris, je vais vous dispenser de le rappeler, que vous considérez que la Fabrique et l’Évêché ont des moyens plantureux, qu’il est possible de vendre des biens de la Fabrique, que la commune n’a pas à assumer un tel projet, qu’il est irresponsable de consacrer des moyens à un puits sans fond, que d’autres politiques publiques seraient mises à mal par un tel investissement. Tout cela, vous l’avez déjà maintes fois répété.

 

 

Partons quand même d’un constat : c’est un monument du XVIIIème siècle, c’est le dernier témoin (avec la ferme en contrebas) des racines prérévolutionnaires de notre village, c’est le centre du village, c’est un élément de la collection patrimoniale de notre commune et la seule perspective qui lui est dévolue, c’est la destruction, probablement à court terme.

Je peux concevoir que l’obligation de la commune n’est pas d’être le « cochon-payeur » de cette restauration. Par contre la Commune a le devoir d’être source de solutions et propositions. Je n’ose imaginer que la question de l’église de LANDENNE n’a pas été abordée relativement récemment par le Collège communal, non seulement en termes de salubrité mais aussi en termes de valorisation et de préservation. J’ose croire que, peu importe nos convictions philosophiques, nous considérons que sa disparition serait une perte pour notre paysage et l’identité du village de LANDENNE.

J’aimerais donc que vous nous fassiez un état des lieux des propositions, options, solutions que vous envisagez à court terme, avec d’éventuels partenaires – quels qu’ils soient – pour permettre à ce monument d’éviter un anéantissement qui devient malheureusement envisageable compte tenu de son état de salubrité. D’un point de vue patrimonial et culturel, ce serait une perte énorme pour notre commune.

Philippe Mattart

Interpellation déposée au conseil communal du 29 janvier 2024.

Philippe Mattart
Conseiller communal

📺 Écouter l’interpellation et la réponse du Collège

Regardez la vidéo sur YouTube ou ci-dessous.

Église de Landenne

Shares