Pour le groupe AD&N, les six prochaines années auront un enjeu majeur à Andenne : protéger la démocratie. Et ce malgré les coups de canif dans les valeurs de notre état de droit.

L’art d’accommoder les résultats

À trois reprises au moins, au cours des dernières semaines, des courriers officiels ont porté des messages politiques, ce qui soulève le problème de l’utilisation des moyens publics en période électorale. Dans deux courriers, le collège a manipulé la vérité sur un important dossier d’urbanisme (voir CP du 28/09/18) dans le seul but d’affaiblir des élus. Dans un troisième courrier, le collège a  travesti fallacieusement le programme d’AD&N en tentant de discréditer ses candidats auprès des agents de la commune. De nombreux fonctionnaires ont été choqués par cette démarche électoraliste de la part des signataires, membres de la majorité.

Le bulletin communal maquille la réalité des élections

Aujourd’hui, le bulletin communal participe à une triste entreprise de déni de la démocratie, toujours grâce à de l’argent public. Au travers d’une propagande mielleuse, le collège se prête à un constat politique irrespectueux dans l’éditorial d’un magazine financé pourtant par l’ensemble des Andennais(es). Dans le cadre d’une pseudo analyse des résultats électoraux citant correctement les groupes de la majorité, le même collège nie littéralement l’existence d’AD&N dans un discours tendancieux et partial. Le collège préfère se prêter à une arithmétique malhonnête fondée sur les identités politico-partisanes présumées des candidats.

Le comble, au terme de cette présentation partisane, est de demander  au conseil communal « de surmonter les divisions partisanes et de ne prendre en considération que l’intérêt supérieur d’Andenne ». Quel double discours… Ça serait à mourir de rire… si cela n’était fait avec l’argent du contribuable.

Malgré la perte de deux sièges, il semble que quelques socialistes n’aient toujours pas compris que les Andennais(es) préféraient la transparence et le respect : notre politique locale mérite mieux que cela.

AD&N compte neuf élus et constitue une force importante du conseil communal

À Andenne, des citoyens indépendants, les écologistes et les humanistes ont fait le choix de se réunir pour former une seule entité politique. Ils ont fait le choix de se présenter ensemble aux élections communales sur une seule liste. Rappelons que la liste AD&N a récolté 31% des voix le 14 octobre dernier. Du jamais vu à Andenne depuis la fusion des Communes.

Les neuf conseillers communaux d’AD&N constituent donc au conseil communal d’Andenne la seule force d’opposition face à la majorité en place. Ignorer ce fait s’apparente à de la propagande, à un déni de réalité… ou peut-être à une certaine forme de crainte.

AD&N maintient son engagement : se préoccuper de la qualité de vie des Andennais(es), de l’intérêt général et du développement harmonieux de notre commune. Nous le ferons dans un esprit constructif mais aussi avec la vigilance que nous inspire le comportement politicien de certains membres de la majorité.

Une progression de 31 %

À Andenne, le seul réel vainqueur des dernières élections communales est AD&N. AD&N poursuivra son travail pour tous les Andennais(es) durant les six années à venir. AD&N tient unanimement à remercier les électeurs qui lui accordent leur confiance.

La Ville et l’administration communale appartiennent à l’ensemble des contribuables Andennais.

Plus d’infos : https://adnandenne.be

0